Néocolonialisme culturel

                                      Néocolonialisme culturel

 

 

 

 

I- La politique linguistique du Togo

 

La politique linguistique du Togo n’est pas très élaborée, et les textes juridiques sont peu nombreux. Outre la Constitution de 1991,  il y a aussi la loi n° 88-20 (sur l’adaptation et la rénovation de l’apprentissage), le décret n° 90-68/pr sur le fond national d’apprentissage, de formation et de perfectionnement professionnels et l’arrêté n° 89/014/ portant sur la création d’un comité de coordination des activités sur les langues nationales (CCALN) du ministère de l’enseignement technique, de la formation professionnelle et de l’artisanat (METFPA).

La constitution de 91 ne comporte q’une disposition à caractère linguistique : c’est l’article 3 qui déclare que le français est la langue officielle.

Le français en tant que langue officielle est utilisé principalement dans le domaine politique (exécutif, parlement, etc.), dans l’administration, l’éducation, les médias et le commerce. Il faut savoir que la politique linguistique à l’égard du français en est une non-intervention, c'est-à-dire qu’elle perpétue les pratiques utilisés par la puissance coloniale française.

Au parlement, les lois sont rédigées et promulguées seulement en français, les débats se déroulent en français. Dans les tribunaux, la seule langue écrite admise est le français. Dans les commnuications orales, les langues nationales que sont l’éwé et le kabiyé sont admises devant le juge qui rend sa sentence en français et peut recourir à plusieurs interprètes. De plus dans l’administration publique, les langues togolaises sont employés dans les communications orales mais cette pratique ne constitue pas un droit car le français est la langue de l’Etat.

 En ce qui concerne l’éducation, les langues nationales ( éwé et kabiyé) coexistent avec le français dans les écoles maternelles. Le français est la seule langue d’enseignement jusqu'à l’université

Le français bien que la langue d’Etat, le Togo à une vocation plus porté vers l’éwé et le kabiyé. En, effet ces deux langues regroupent de grands ensembles et sont parlées respectivement de Lomé et Blitta et de Blitta à Dapango.


 

II- La politique linguistique au Gabon

 

Le Gabon pratique une politique linguistique sous deux formes, la première portant sur la langue officielle, la seconde sur les langues gabonaises. De plus, l’article deux de la Constitution du 23 Juillet 1995 est clair à propos de ce sujet :

« La République Gabonaise adopte le français comme langue officielle de travail. Elle œuvre pour la protection et la promotion des langues nationales. »

 
a)Le français langue de l’Etat

 
C’est en partie grâce à cette Constitution (celle du 23 juillet 95) que découlent les pratiques linguistiques de l’Etat. Le français est utilisé à des fins officielles au Gabon sauf pour les médias et les écoles primaires.

Au niveau de la législature ( débats parlementaires, promulgation et rédactions des lois), des services gouvernementaux, de la justice, ou de l’éducation, le français est l’unique langue utilisée à l’écrit. Au contraire, les langues Gabonaises sont elles, largement employées dans les communications orales entre les fonctionnaires et les citoyens parlant la même langue locale. Cela est aussi le cas pour les cours de justice où le juge s’exprime dans la langue de l’accusé, même si cela n’est pas un droit pour le juge, mais plus une pratique qui découle du bon sens.

Dans les Hopitaux et les autres établissements de santé, les médecins et les infermières utilisent la langue gabonaise locale avec leurs patients.

 
b)La politique linguistique en éducation

 
Après l’indépendance du Gabon, ce dernier n’a pas encouragé l’utilisation des langues nationales dans l’enseignement, mais ne l’a pas interdit non plus. Les langues nationales n’ont pas été spécialement utilisées dans l’enseignement, cependant elles ont toujours été utilisées dans les communications informelles de la maternelle à l’université.

1 vote. Moyenne 2.00 sur 5.

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site